Archives de catégorie : Membre

JLV 2017 – Compte rendu

Un petit article pour revenir sur un des événements phare de la saison. La Journée Lausannoise du Vélo a eu lieu le 3 juin 2017 dans des conditions météo optimales, à l’aube du weekend de Pentecôte.

De nombreux membres de JoratCycle872 étaient en vadrouille à travers monts et vallées, mais une équipe fantastique d’irréductibles  a relevé le défi de présenter une offre de services de qualité optimale pour soutenir les activités VTT de cette journée.

Des photos en vrac sur cette journée sont disponibles sur le lien du site de la JLV, où vous reconnaitrez plus de 25 photos concernant nos activités sur la place de fête et au refuge des Côtes:

Photos 2017 

Mieux que des propres louanges, je vous transcris ci-après les mots de la secrétaire générale de la manifestation, tirés de son rapport d’activité:

« Les divers parcours d’agilité (Agiloride, Agiloparc et Agilokid) sont toujours très appréciés par les participants. Il s’en dégage une excellente énergie et les membres de Joratcycles sont toujours motivés à développer des nouveautés, merci à eux. » Aline Kellerhals.

Voyez! : ) Bravo et merci à  tous les bénévoles du club !

Et réservez la date du 30 juin 2018 pour la prochaine édition : )

JLV 2016 compte rendu en photos du 24 heures

Et voilà, c’est (déjà) la fin de saison,

C’est le moment pour revenir sur les événements de la saison.
Enfin revenir sur quelques images parues dans le 24 heures.

Compte rendu 24 heures

En photo 4 vous pouvez reconnaître (peut-être) Patrick et Séb. sous un masque de boue.

En photo 14, Madeleine et Laurence portant magnifiquement les couleurs du club.

Lui ne fait pas partie du club, mais fait toujours autant plaisir à voir. Willy président d’honneur de la JLV. En photo 2 SVP. Willy si tu nous lis, salutations à toi!

Sur ce, à demain, pour la dernière sortie VTT du mardi de l’année suivie d’une bonne pizz!

 

Tiques !!!

La prolifération des tiques infectés en Suisse s’étant d’année en année.
La couverture médiatique reste pourtant discrète sur un sujet qui peut s’avérer très lourd de conséquences.

Tiques-diffrents-stades-de-vie
Le but de cet article n’est pas de  t’effrayer, mais de t’informer, car si comme nous  tu fais du VTT ou que tu te balades simplement en forêt, le risque est bien réel. Renseigne-toi, documente-toi, parles-en à tes amis, parles-en à ton médecin et surtout protège-toi!  Tout le monde connaît le dicton

Mieux vaut prévenir que de guérir

Cartes des dangers
Quelques conseils préventifs:
  • Porter des babils longs… pas idéal en vélo, mais possible.
  • Utiliser une lotion répulsive contre les tiques (test A.B.E).
  • Contrôle tes avant-bras et jambes lors des arrêts. Si la tique ne s’est pas fixée, tu peux encore le faire tomber facilement en le chassant vivement à coup de main. Attention une fois détectée, elle pique rapidement…
    Les tiques sont plus présentes en sous-bois et on en attrape après avoir passé dans des hautes herbes ou buissons. (Non les tiques ne se laissent pas tomber des arbres…)
  • Evite de t’asseoir ou de te coucher à même le sol en sous-bois ou dans un champ.
  • Vaccine-toi pour l’encéphalite à tique (MEVE) si tu roules régulièrement dans la plaine de l’Orbe, en dessus de Morges entre l’Isle et Bière, autour de Morat ou dans la région de Sierre (voir carte) . Pour cela, consulte ton médecin.
    Pour la  borréliose de Lyme,  il n’existe aucun vaccin! Il faut donc  faire attention de ne pas attraper de tique.
  • Contrôlez-vous attentivement après chaque sortie. Par exemple après la douche. (Surtout les aisselles, le creux derrière les genoux, les parties génitales, derrière les oreilles et la nuque. Fais-toi aider par votre partenaire ou un ami.
  • Contrôler les vêtements après un tour. Un de nos membres s’est fait piquer par une tique qui était restée sur le vêtement et qui a attendu que la personne le reporte.
Quelques conseils en cas de morsure
  1. Prendre une photo de la zone. (Cela te permettra plus tard te rappeler exactement ou se trouvait la tique)
  2. Enlever la tique le plus rapidement possible. Ne pas attendre, mais avoir une brucelle ou une pince à tique est indispensable! Ne pas l’arracher avec ses doigts.
  3. Vérifie bien que le rostre (partie qui s’enfonce dans la peau) ne soit pas resté dans la peau. Si ce n’est pas le cas rends-toi au plus vite, chez ton médecin ou aux urgences. Le risque de maladie et d’infection est important. L’intervention est prise en charge par l’assurance accident.
  4. Désinfectez!
  5. Tuer la tique (écraser avec la pince ou bruler avec un briquet) car la tique survit si elle est à la poubelle ou dans les WC.
  6. Contrôler les jours et semaines suivants qu’aucun singe d’infection ou d’auréole rouge n’apparaisse. En cas de doute, consulter votre médecin.

Note:

Faut-il tourner ou tirer la tique ?   Tous les professionnels ne sont pas d’accord sur le sujet. Le fait de tourner fragiliserait la tique selon certaines,les pièces buccales risquant de rester dans la plaie et d’entraîner une infection. Pour d’autres, tirer présente le risque de couper la tique et la tête risque de rester dans la peau… Les 2 approches sont donc possibles…

Contrairement aux idées reçues, n’essayez pas de l’endormir avec de l’éther, alcool, huile, etc., car celle-ci va libérer le substrat potentiellement pathogène

Bon à savoir:

Durant les périodes froides de l’année, les tiques hibernent. (novembre à mars)

Plus d’info